UN BATIMENT AVEC BEAUCOUP DE PASSAGE

L'HISTOIRE DU PASSAGE

La plus vielle trace écrite relative à l'Ancienne église Saint-Martin date de 1287. Cependant, son histoire remonte au moins au XIe siècle lorsque les chanoines du chapitre ont construit une deuxième église auxiliaire à côté de l'église Saint Hermès. Les deux églises devaient servir à accueillir les fidèles au sein de nouveaux commerçants venus s'installer autour de la Grand' Place.

AU 15e SIÈCLE

Au sud de l'église Saint-Hermès, seules les fondations de l'église Saint-Pierre sont encore visibles. En revanche, il ne reste rien de la première église romane Saint-Martin. Ce n'est qu'au XVe siècle que le grès ferrugineux est recyclé lors de la reconstruction du clocher qui se voit conférer sa jolie forme octogonale sur base carrée.Aux XVIIe et XVIIIe siècles, des pierres tombales du père Christophorus de le Tenre, entre autres, ont été placées au fond. Le reste de l'église sera reconstruit en même temps qu'une église gothique en briques, comprenant respectivement deux nefs et trois chapelles pour Saint Crispijn, Saint Maurice et Saint Sébastien.

AU 19e SIÈCLE

pour faire face à la forte croissance démographique, les chapelles sont détruite en 1807 et remplacées par une troisème nef. Vingt ans plus tard, l'église est dotée d'un important transept, d'une sacristie et d'un chœur rn sous-sol ainsi q'une petite salle de réunion classique et sans fioriture.Les plans sont réalisés par Louis Roelandt à qui on doit également l'auditoire de l'université de Gand. (La proposistion de Louis Minard, l'architecte du théatre Minard à Gand, n'ayant quant à elle pas été retenue.

Plus tard, plusieurs travaux de rénovation et restauration sont conduits par le renaisien Frederic Bruneel, l'architecte responsable de la jonction ferrovièaire Bruxelles Nord-Midi. Jusqu'en 1891, il est question de construire une église paroissiale plus grande dans le nouveau quartier. En 1886, l'église est finalement désacralisée pour être vendue et amménagée en scierie.

AU 20e SIÈCLE

En 1906, la paroisse décide de racheter le chœur de l'église pour y héberger le cinéma Familia, alors que la nef reste une scierie. En 1924, le clocher est cédé à la ville et devient un monument classé en 1936. La nef quant à elle, est achetée en 1933 par Julien Van Hasselt qui la transforme en garage.

En 1932, l'asbl Vrienden van het Ronsische Cultuurpatrimonium (les amis de patrimoine culturel renaisien) tente de sauver cette partie du bâtiment qui menace de s'éffondrer. Elle sera cependant démolie en 1996. Seule la nef est conservée et servait de garage

Au 21e SIÈCLE

Après l'achat de l'immeuble par SA Immo Renaitra en 2010, l'immeuble a repris un nouveau souffle. Une rénovation extrêmement approfondie a eu lieu avec un œil sur le passé et sur l'avenir, ceci afin de restaurer l’église Saint-Martin. Après cinq ans, le moment était enfin venu: De Passage était né. En tant qu’une des pièces maîtresses du quartier «De Vrijheid » désormais entièrement rénové, il joue son rôle de véritable temple de la gastronomie. Une visite incontournable pour tous les gourmets, touristes ou passants occasionnels à Renaix.

PASSAGE NIEUW.JPG